• RENCONTRE
    Rencontre d’échange avec les femmes rurales du Nord au Sud du Togo sur les violences faite aux femmes avec wildaf
  • SENSIBILISATION
    Sensibilisation sur la violence faites aux femmes dans la commune de kpalimé dans un village Yokelé
  • SENSIBILISATION
    Les femmes rurales à Yokelé en écoute de la sensibilisation
  • REUNION
    Réunion des femmes du village d’Agome yoh après une sensibilisation dans le village
  • FORMATION
    Formation des paras juristes sur les droits humains fondamentaux, les violences faites aux femmes, genre, les prises de décisions avec wildaf
picpass

AMETEPE Marie
Présidente de Winner Group

Depuis la décennie des nations-unies pour la femme de 1975-1985, le TOGO s’est engagée à relever le statut de la femme sur tous les plans. De 1985 à 1995, plusieurs dispositions en faveur de la femme ont été prise au cours des conférences et conventions internationale pour pouvoir un cadre favorable de développement et d’équité entre les hommes et les femmes.

Le diagnostique de la pauvreté au Togo a  révélé à juste titre un déséquilibre entre les hommes et les femmes dans l’accès et le contrôle des ressources .un moyens d’attendre le développement durable et équitable est d’élaborer et de mettre en  œuvre  des stratégies qui tiennes compte des inégalités entre les hommes et les femmes. Le Togo a fait sienne cette démarche en adhérant à la recommandation de la conférence de Beijing.

Les femmes méritent aujourd’hui, d’être promises dans toutes les instances de prises de décision de la société, en vue d’améliorer leur train de vie quotidien.

considérant les objectifs (3 et 5) du millénaire pour le développement des nations –unies mettant l’accent respectivement sur la promotion de l’égalités des sexes l’autonomisation des femmes et l’amélioration de la santé maternelle ; constatant que les ONG et association des femme travaillent auprès des population à la base pour aiguiser leur conscience et renforcer leur capacité de la leader- ship en matière d’organisation et de gestion des projet de développement humains durable ;

Considérant que la pauvreté est une maladie à combattre, mieux à éradiquer sous toute ces formes et permettre aux populations moins nanties et satisfaire leurs besoins vitaux et manger à leurs faims ;

Il est crée le 9 juillet 2010 entre un groupe de femme conformément à la loi n°40-484 du premier juillet 1901 et à son décret d’application du 16 aout 1901 relatifs au contrat d’association, une organisation enfin d’indiquer la non implication des femmes dans les instances de prise de décisions pour leur bien être sociales.