PARTENARIAT

Je suis Nick Bard. Je suis un Nick Bardingénieur d’électricité  hydro électrique qui habite au Pays de Galle.  J’ai travaillé  comme volontaire au Togo pendant l’année 2012. J’étais dans un centre des arts à Agome Yoh, prés de Kpalime.J’ai rencontré Marie AMETEPE et elle m’a expliqué son travail avec le Winner Group à Agomé Yoh. J’étais très impressionné par elle et les autres femmes. Elles ont rencontré des problèmes dans leur propre communauté et elles ont décidé a lutter pour améliorer leur grand monde. Aussi elles s’occupent des femmes qu’elles ont  besoin d’aidées. Elles sont vraiment courageuses. Elles n’ont pas peur de parler publiquement sur les problèmes qui sont souvent tabou.  Elles sensibilisent  la population sur les problèmes des violences faite aux femmes, l’égalité des sexes etc.J’ai décidé  de travailler avec eux pour collecter des fonds. D’abord j’ai fait  une marche au Togo pour sensibiliser les gens chez moi à leur cause.  Avec ces fonds on a fait un projet de lutte contre les violences faite aux  femmes dans 7 villages dans la préfecture de Kloto, Togo. Je continu encore à collecter des fonds pour permettre à d’autres projets actualiser.  Partenaire Financier
 ———————————————————–
L’ONG RADI ( Recherche – Action pour le Développement Intégré ) L’ONG Logo RADIRADI à Kpalimé nous avait apporté des appuis techniques sur le travail que nous avons mené au cours de la sensibilisation des sept villages. Il nous avait donné tout dont nous avons voulu pour la bonne marche du travail et aussi ils n’avaient froid aux yeux et nous accompagnaient même dans les villages parcourus ils nous fournissaient tout ce qui nous semble obscure.  Partenaire Technique
  ———————————————————–
WiLDAF  ( Women in Law and Developement  in AFrica ) WiLDAF nous avait WilDAF-Togoapporté son appui technique en nous  formant  dans un atelier en 2009 dont l’objectif est de promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes L’an 2009 après la formation sur l’autonomisation des femmes, WiLDAF-Togo à organisé au niveau des para juristes des sensibilisations dans le village et aussi deux grandes rencontre d’échange à Lomé qui a fait que nous les para juristes nous sommes mure dans le domaine. Ils ont beaucoup fais que les femmes ne soient plus marginalisées et qu’elle procure à légalité du genre dans les relations sociales et professionnelles.  Partenaire Technique